Université de Buffalo en 3D.

Des chercheurs découvrent que l’imprimante 3D permet d’identifier les contrefaçons

octobre 24th, 2018 Posted by Magazine 3D 0 comments on “Des chercheurs découvrent que l’imprimante 3D permet d’identifier les contrefaçons”

L’impression 3D est utilisée dans de multiples domaines. En France par exemple, et plus particulièrement à Bordeaux, elle permet de créer du tissu humain. Dans le domaine médical, les imprimantes 3D ont également permis la mise au point d’un œil bionique. D’autres secteurs, l’industrie automobile ou encore l’architecture, emploient de plus en plus l’impression 3D comme procédé pour concevoir des prototypes. D’après des chercheurs américains, ce procédé permettrait également d’identifier plus facilement les contrefaçons.

L’impression 3D permet de créer des contrefaçons

université de Buffalo travaille sur les imprimantes 3dRécemment, des chercheurs de l’université de Buffalo aux États-Unis ont mis au point une technique permettant de détecter facilement la traçabilité des objets fabriqués à l’aide d’une imprimante 3D.

Le logiciel PrinTracker, est capable de détecter les « empreintes digitales » de chaque machine. En effet, ces équipements possèdent tous des motifs de remplissage qui leur est propre, que l’on retrouve sur les diverses couches d’impression.

Aussi, il devient possible d’identifier la marque de la machine grâce à ces traces, ainsi que la matière utilisée pour mettre au point les objets imprimés.

Une révolution pour le traçage des armes à feu en plastique

Cette découverte s’avère particulièrement utile, surtout aux États-Unis, ou de très nombreuses armes sont fabriquées et utilisées par des particuliers.

En effet, en 2017, l’entreprise Defense Distributed de Cody Wilson a créé et partagé en ligne des plans pour créer via l’impression 3D sa propre arme à feu. Depuis, des milliers de pistolets circulent illégalement sur le territoire américain.

Une identification fiable à 99,8%

Pour tester et mettre au point le logiciel PrinTracker, les chercheurs de Buffalo ont imprimé en trois dimensions des clés de porte avec différentes imprimantes. Le but étant de créer une véritable base de données, contenant les empreintes digitales des différents équipements.

Après plusieurs essais, l’outil de détection a été capable d’identifier les imprimantes à l’origine de l’impression dans 99,8% des cas.

No comments yet. You should be kind and add one!

Leave a Reply

Your email address will not be published.This is a required field!

<small>You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">HTML</abbr> tags and attributes:<br> <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>