deuxième vie pour les appareils électroménagers

L’impression 3D dans la préservation de l’environnement

septembre 17th, 2019 Posted by Magazine 3D 0 comments on “L’impression 3D dans la préservation de l’environnement”

À l’heure actuelle, la préservation de l’environnement constitue un enjeu majeur. Aussi, il semble indispensable de mettre en place les mesures adéquates pour limiter la pollution, mais aussi imaginer des nouvelles technologies en mesure de lutter contre la dégradation de notre planète. Ici, nous allons nous intéresser un peu plus en détail à l’aspect écologique de l’impression 3D. Comment cette technique peut-elle nous aider à limiter les déchets, ainsi que les émissions de CO2 ? C’est ce que nous allons voir.

L’impression 3D lutte contre l’obsolescence programmée

Grâce à l’impression 3D, il est possible de remplacer un objet ou une pièce détachée défectueuse, par son double imprimé en trois dimensions. C’est en tout cas le souhait de l’entreprise française Dagoma, proposant des imprimantes 3D. Interrogé par France Info, le commercial de Dagoma Sébastien Lecoq déclare : « Une de nos ambitions est de lutter contre l’obsolescence programmée des objets. Si je casse un objet chez moi, il suffit d’aller sur Internet pour consulter des bases de données qui contiennent des milliers de plans de pièces, mis à disposition gratuitement. »

L’impression 3D, pour limiter le volume de déchets

Nous venons de le voir, l’impression 3D permet de remplacer une pièce défectueuse d’un appareil électroménager. De ce fait, il devient possible d’assurer une plus longue durée de vie aux objets du quotidien, limitant significativement le nombre de déchets annuels.

De plus, le processus d’impression en 3D est lui aussi plus respectueux de l’environnement. C’est vrai, la conception en trois dimensions ne génère aucun déchet, puisque le poids du matériau brut utilisé est identique à celui de l’objet créé.

L’impression 3D limite les transports et le stockage

Le procédé de l’impression 3D bouleverse le monde de l’industrie. En effet, pour concevoir un produit, il suffit d’utiliser une imprimante, une bobine de filament ainsi qu’un logiciel, permettant d’éditer un plan numérique. Ce dernier est parfois même disponible gratuitement sur internet. De ce fait, les particuliers équipés d’une imprimante 3D sont en mesure de fabriquer eux-mêmes les objets dont ils ont besoin, sans se déplacer en magasin ou passer commande sur Internet. L’utilisation de cette technologie à grande échelle permettrait donc de limiter le stockage en entrepôt, mais également les transports de marchandises.

On peut donc affirmer que l’impression 3D fait partie intégrante d’une solution plus globale, pour préserver l’environnement. Et ce n’est pas un hasard si EPMi est particulièrement engagée dans la protection de l’environnement.

No comments yet. You should be kind and add one!

Leave a Reply

Your email address will not be published.This is a required field!

<small>You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">HTML</abbr> tags and attributes:<br> <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.