Imprimante 3D métal et fabrication additive

L’impression 3D métal est destinée aux industries nécessitant des pièces très robustes qui seront utilisées dans des milieux exigeants. 

Le métal alu, acier, inox ou titane en impression 3D

Le métal est le matériau le plus résistant.

Ce matériau offre des caractéristiques idéales pour réaliser des pièces de production ou des prototypes. Le métal est parfaitement adapté pour résister aux hautes températures, aux chocs et à l’humidité.
La fabrication est possible en différents matériaux : l’Aluminium, l’Acier, l’Inox et le Titane.
L’état de surface est lisse et très dense. Cela lui confère des applications de tout type et même d’usiner vos pièces.

La définition des objets réalisés est parfaite grâce à une épaisseur de couche entre 20 et 40 microns, soit 0,02 à 0,04mm, en fonction du matériau. Il permet aux designers et aux ingénieurs de laisser libre cours à leur imagination et d’effectuer des essais approfondis. Ses performances sont très élevées et très proches du produit final.

Les pièces imprimées en 3D dans ces matériaux sont résistantes mécaniquement et stables dans la durée.

Le Titane est biocompatible et il permet d’être utilisé en médecine ou en chirurgie.

Suivant votre demande, les faces peuvent avoir différents aspects :

– Rugueux : matière brute sortie de l’imprimante 3D : Ra entre 8 (acier) et 15 (alu)
– Légèrement rugueux : matière microbillée au sable : Ra entre 6 et 13
– Lisse : matière microbillée au corindon : Ra entre 4 et 8
– Finition poli miroir / Poli brillant / Brossage : Ra 0,8 ; 1,6 : 3,2 ; …

Les techniques de finitions peuvent être par microbillage, grenaillage, métallisation, thermolaquage ou polissage.

Fiche technique Aluminium AlSi10MgFiche technique Acier maraging 1.2709Fiche technique Inox 17-4Fiche technique Inox 316LFiche technique Titane Ti6Al4V

Fabrication additive par frittage laser DMLS

L’impression 3D Métal en Très Haute Définition est avant-gardiste, car elle réalise des pièces extrêmement précises, finies et résistantes.

La technologie utilisée ici est le DMLS (Direct Metal Laser Sintering) ou Frittage laser direct de métal. Cette technique d’impression 3D métal fabrique des pièces par addition de couches grâce à un laser de grande puissance permettant de faire fondre la poudre.

Cette technologie est préconisée pour la réalisation de pièces complexes car elle permet de rendre possible et économique leur production. Par exemple, des circuits de refroidissment complexes peuvent être intégrés à votre pièce.

Caractéristiques des pièces réalisables :

– matériau : Aluminium, Acier, Inox ou Titane
– finesse des couches : 0,020 à 0,040 selon le matériau (20 à 40 microns)
– épaisseur minimale des parois : 0,3 mm
– volume d’impression : 250x250x300mm (LxlxH)
– couleurs : en fonction du métal

Pour vous aider dans votre choix, vous trouverez ci-dessous des indications qualitatives qui vous permettrons de faire le bon choix pour votre fabrication :

Coût
Précision
Finesse
Résistance

Si le volume d’impression ne correspond pas à votre demande, des solutions sont possibles et nous pouvons alors :

– disposer la pièce de diagonale ou couchée
– imprimer à une échelle quelconque (1/2,1/5, etc)
– réaliser la pièce en plusieurs fois, avec un assemblage sous forme de « puzzle »

Photos de fabrication additive en métal par EPMi

INFORMATIONS PRATIQUES

Livraison sur Paris IDF, Marseille, Lyon, Toulouse, Nice, Nantes, Strasbourg, Montpellier, Bordeaux, Lille, Tours, Angers, Rennes, …

Pour plus de renseignements, contactez EPMI 3D. Impression 3D et prototypage rapide Rennes / Bretagne / France.

CONTACT

8 quai Robinot de Saint Cyr (ZI Lorient)
35000 Rennes
portable : 0686984019
email : contact@epmi-impression-3d.com
web : www.epmi-impression-3d.com